B2.jpg
h.gif
F.gif
du_vivant.jpg
lephenix.jpg
pierre laszlo

 
L’architecture du vivant

Flammarion, Paris, 2002

sujet du livre:

les molécules de la biologie, leur agencement, et leur admirable coopération, qu’il s’agisse de nuire (virus, bactéries pathogènes), de défendre ou d’aider l’organisme.

thèse:

la forme de ces édifices, à l’échelle nanoscopique du milliardième de mètre, est un émerveillement. La science rejoint, et précède l’art: c’est là que réside, pour nos sociétés postindustrielles, l’authentique art contemporain.

lectorat:

le grand public, non pas tant cultivé, que curieux du monde où nous nous trouvons. Les étudiants en chimie, biologie, médecine, pharmacie, etc. pour d’utiles compléments à leurs cours. Les élèves des classes terminales et des classes préparatoires, que motive et qu’intéresse l’interface chimie-biologie.

points forts:

cela se lit comme un roman. L’auteur excelle à trouver des analogies éclairantes, et à simplifier son propos. Il s’est donné une grande liberté de ton. Le livre comporte un index détaillé, soigné. On y trouve l’explication claire de maladies telles que Alzheimer, Creutzfeldt-Jakob, listériose, Parkinson, poliomyélite, tuberculose, vache folle, etc.

Présentation de l'éditeur

Qu'ont en commun les châteaux de la Loire et la molécule d'hémoglobine ? A quoi rime le ballet érotique des protéines à doigt de zinc ? Les objets fondamentaux de la biologie moléculaire (protéines, membranes, virus...), perfectionnés au fil de l'évolution, semblent répondre aux mêmes exigences esthétiques que les chefs-d'œuvre de l'architecture mondiale. Tissé d'analogies savantes ou familières (de la musique de chambre à l'urbanisme, en passant par la cryptologie), L'Architecture du vivant replace ces biomolécules invisibles, y compris à l'œil aidé du microscope, dans notre environnement culturel familier et fait ainsi comprendre leur fonctionnement. Ce voyage au cœur de la biologie moléculaire, qui nous conduit jusqu'aux frontières du savoir actuel - des pathologies aussi diverses que la maladie de la vache folle, la grippe ou la listériose y sont expliquées -, constitue une introduction insolite et captivante à l'univers de l'infiniment petit.